Culture

Du menhir au château...

Œuvre du temps ou chef d’œuvre d’antan :
A l’orée d’un bois, le long d’un sentier ou au cœur d’un village de nombreuses marques du passé ont été laissées par les hommes, notamment liées aux rites ou à la religion. Le dolmen de la Gante à Labastide-Rouairoux est un de ces nombreux vestiges datant de la préhistoire. Ensuite, les chemins de croix sont venus compléter les bornes de pierres. La fontaine des trois évêques, par exemple, marque le point de jonction entre les diocèses de Castres, Narbonne et Saint Pons. L’église de Lacabarède est aussi remarquable, elle possède en son sein un chef d’œuvre artistique : les fresques de Nicolaï Greschny. 



La vie de château :
Albine, Sauveterre, Rouairoux, Saint Amans Valtoret, Saint Amans Soult, chaque village possède un château. Ils ne sont pas ouverts au public mais chacun d’entre eux est un témoin d’une époque et d’une architecture différente, effet de style, de mode d’un temps passé. Les jardins du château de Saint Amans Valtoret et de Saint Amans Soult sont ouverts au public (gratuit).



Château de St-Amans-Valtoret

Petit par sa taille, grand par son histoire !
Le petit patrimoine bâti est omniprésent sur l’ensemble du territoire. Les lavoirs, four à pain, fermes, murs de pierres sèches ou bien cabanes de bergers font la richesse d’un territoire préservé. Ces marques du passé retranscrivent à notre époque tous les savoir-faire et le quotidien de nos ancêtres.
A voir : Refuge de Gourgne à Sauveterre, ferme restaurée, four à pain, lavoir, espace pique-nique au cœur de la forêt. 



Refuge de Gourgne, Sauveterre

Eclats de vert! Eclats de verre!
D’anciens vestiges de fours à verre ont été étudiés et conservés au cœur de la forêt. Afin de les découvrir, des itinéraires de randonnées sur Labastide-Rouairoux et Saint Amans Soult ont été créés. Les gentilshommes verriers se sont installés au cœur de la forêt pour y construire leur industrie. Le bois était l’une de leurs principales ressources, il servait à alimenter le foyer des fours.
Pour aller plus loin : Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc a mené des fouilles et produit divers documents qui permettent d’en savoir davantage sur ce sujet.


Chantier de fouilles, four verrier de Candesoubre, Lacabarède
De fil en aiguille…
Le riche passé industriel de la vallée se devine à travers les vestiges des anciennes usines. Cheminées de briques, systèmes hydrauliques ou autres rouages, l’industrie textile a laissé une empreinte dans le paysage et dans les mémoires. Le musée départemental du textile à Labastide-Rouairoux retrace cette histoire. Les visites sont animées par les démonstrations de machines. Des expositions temporaires sont à découvrir. L’artisanat est aussi à l’honneur dans la vallée du Thoré, divers points de vente proposant des tissus ou des articles de qualité sont à visiter.
Les toiles de la Montagne Noire à Labastide-Rouairoux, vente tissu artisanal.
Artisan matelassier à Saint Amans Valtoret, réfection de matelas.


©PNR H-L
Culture de pays :
Si les fêtes de villages sont à l’honneur pendant la période estivale, d’autres animations sont aussi organisées le long de l’année. Côté jardin, le marché des saveurs d’automne à Saint Amans Valtoret, le marché aux fleurs de Saint Amans Soult ou la fête des jardiniers à Labastide-Rouairoux sont des journées nature à ne pas manquer. La culture, la musique et les arts du spectacle sont aussi à l’affiche notamment lors du festival « Arts en rue » ou grâce à la programmation variée de la salle de spectacle le Tortill’art à Saint Amans Soult. D’autres événements comme la Fête du fil ou le festival du film documentaire à Labastide-Rouairoux rythment la vie de la vallée.
La culture :  c’est aussi les histoires, les contes et les légendes qui sont nées dans la vallée. Alors, avec pour accompagnement une pointe d’accent du sud, laissez vous conter l’histoire des géants du Roc de Peyremaux ou bien encore la légende des pierres « les deux sœurs » de Lacabarède.